retour

 

Pour atteindre rapidement une rubrique, cliquez sur la ligne qui lui correspond.

Les baptisées des années 30

Concert du 13 juin dans l'église

Vue du village et des coquelicots

FREE STYLE MOTO-CROSS LE 5 AVRIL SUR LES CIRCUITS D'ESSAI DE LA FOUN SALSA.

Neige du 8 mars

Robert Reverdy, poête, A DECOUVRIR!

Présentation de la future base VTT-FFC

Un franc succès pour L'orchestre symphonique "Ponticello"


C'est dans une église comble que s'est déroulé le concert donné par l'orchestre philarmonique de Narbonne "Ponticello". Des chaises supplémentaires étaient fournies, mais certaines personnes sont restées debout. C'est dire l'engouement du public pour ce genre de manifestation associée à un lieu chargé d'histoire et à l'acoustique renommée.


Le programme a été interprété par trois solistes, entourés de 25 musiciens sous la baguette du chef: Bertrand Bayle. C'est ainsi que le public a pu apprécier la virtuosité de la flûtiste Laurence Bayle dans son interprétation du concerto pour flûte, harpe et orchestre de W.A.Mozart.

 

Quant à la Harpiste Anouk Soulatge, elle a été littéralement époustouflante dans ses diverses exécutions et particulièrement dans le concerto pour harpe et orchestre de François Adrien Boieldieu (élève de Mozart).

 


Le troisième soliste, Jean-Charles Viven au basson, a ravi l'assistance dans les trois mouvements du concerto pour basson et orchestre de W.A.Mozart. Quel succès pour ce garçon, originaire de Pouzols, professeur de musique à Perpignan et qui jouait pour la première fois dans cette église devant ses parents, sa grand-mère Emilie et tous les membres de la famille!


A la sortie, beaucoup de personnes ont félicité les musiciens et ont fait part de leur désir de voir de telles manifestations se renouveler.

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée splendide, des acrobaties à couper le souffle

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 


 

Création d'un site VTT – FFC (fédération française de cyclisme) sur le territoire de la communauté de communes du Canal du Midi.


Ce mercredi 5 mai, les élus délégués au tourisme et les responsables techniques de l'opération, se sont retrouvés sur le parking de la cave coopérative pour se rendre sur ce qui sera un élément de la base VTT-FFC sur le territoire de la Communauté des communes du Canal du Midi en Sud Minervois.
Ce projet, porté au départ (année 2000) par l'association Cap réussite – Sud Minervois a été rejoint, au cours des ans, par tous les acteurs de la Communauté des communes, par le Pays Touristique Corbières Minervois et soutenu par la FFC. Le financement sera assuré par le Conseil général à hauteur de 40%, le Conseil régional pour 24% et le solde par la Communauté des communes soit 36%.
Ces circuits VTT sur à peu près 100km, proposeront les meilleures conditions de pratique sur le lieu de vacances grâce à des tracés adaptés et un accueil convivial. D'autre part, un site VTT, labellisé FFC, c'est l'assurance de trouver des sentiers balisés et classifiés par niveaux de difficultés, mais aussi des prestations telles que : encadrement, initiation, wc, douches etc..

 

Les acteurs et responsables de cette réalisation se sont retrouvés au tout nouveau caveau de dégustation de la cave coopérative.
Messieurs Christian Lapalu, Président de la communauté des communes du canal du midi en Sud Minervois et Brice Rufas, Président du Pays touristique Corbières et Minervois, ont pris la parole pour remercier tous les acteurs de cette création et pour dire leur confiance dans cette réalisation pour dynamiser l'offre touristique et sportive et par là même le tissu économique en terme d'emplois et de revenus.
Le départ des circuits est sur le territoire du Somail, mais un départ annexe est fixé à Pouzols.


A bientôt donc sur les circuits VTT-FFC Sud Minervois Canal du Midi.



 

 

Les baptisées des années 30

 


Dernièrement, à l'occasion d'un rallye automobile de village en village pour touristes et amateurs, une question concernant un événement à Pouzols était posée : "Elles ont été baptisées toutes les trois le même jour, le 18 décembre 1938...Emilie-Geneviève, Charlotte-Suzanne, Jacqueline-Marie-Aline". Elles sont connues de tous les villageois. Qui sont-elles?
Beaucoup ont séché, d'autres ont réussi à trouver les bonnes personnes pour avoir la réponse. En effet, même si tous les pouzolais connaissent les baptisées, peu ont entendu parler de cet événement lointain et encore moins du nom des héroïnes. La solution était bien sûr: les cloches du village.
Sur la photo que nous devons à Madame Iché, on les voit le jour de leur bénédiction, suspendues dans le chœur de l'église. Chacune a un son particulier, ce qui donne un do, un ré, et un mi. Quant au nom qu'elles portent, ce sont les prénoms associés de leur parrain et marraine. Pour le Do, Emilie- Geneviève, il s'agit d'Emile Fraïsse ( boulanger sur la placette) et de Geneviève de Fournas. Pour le Ré, Charlotte-Suzanne, Charles Marquier et Suzanne Boyer
. Enfin, pour le Mi, Jacqueline-Marie-Aline, Jacques Meysonnier( le seul encore de ce monde) et Marie-Aline Rouquet.

 

"Ces cloches qui ont remplacé une vieille cloche complètement félée, avaient été financées par la plus grande partie de la jeunesse de Pouzols qui sous l'impulsion d'Emile Fraisse Jean Guibert et Emilie Casas, regroupée en JAC (Jeunesse Agricole Catholique) avaient monté un groupe de théatre réputé, qui eut beaucoup de succès à l'époque ici et dans la région." (Charles de Fournas)


Elles ont sonné tous les moments joyeux et tristes de notre village jusqu'à une période toute récente où brusquement elles se sont tues...pour une panne d'alimentation électrique!! A faire regretter le temps du sonneur tirant sur sa corde! Il paraît que l'accès au clocher est devenu dangereux et que la location d'un élévateur pour accéder aux cloches est trop onéreux...Pourtant ils sont nombreux les pouzolaises et pouzolais à regretter l'angélus qui rythmait leur journée et ils souhaitent réentendre encore avant de partir le concert de Do,Ré, Mi

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil.